VOYAGE EN VAN : LA VRAIE VIE

roadtrip_atelierlouve01

Voyager en van fait souvent rêver, ce sentiment de liberté, de découverte et de retour à l’essentiel revient depuis quelques temps « tendance ». Faire des kilomètres, découvrir de nouveaux paysages et vivre comme bon nous semble. Il est vrai que c’est une superbe expérience, je garde à chaque fois de très bons souvenirs de ces voyages que ce soit d’abord en couple, entre amis et maintenant en famille. Mais j’avais envie depuis quelques temps d’écrire un article sur la vie en van, la VRAIE vie en van ou du moins la notre…

1541783350432

La préparation :

Location : Si comme nous vous ne possédez pas de van, il est possible d’en louer un le temps de votre voyage. Les véhicules sont aujourd’hui loués tout équipés (lits, cuisine avec frigo, rangement, électricité, etc…) et vous n’avez plus qu’à prévoir vos affaires personnelles. C’est la deuxième fois que nous louons notre van avec la société « wevan » et nous en sommes très satisfaits.

Si vous envisagez de partir pendant les vacances scolaires, prévoyez de réserver votre van 2 ou 3 mois à l’avance de préférence.

Road-book : Lorsque nous voyagions sans enfant nous nous permettions de choisir le lieu
où nous allions dormir au moment venu. Lorsqu’un lieu nous plaisait et nous paraissait sûr, on vérifiait que notre présence ne posait pas de problème et on restait pour la nuit. Avec un enfant, c’est différent. Chacun fait ce qu’il veut mais de notre côté nous préférons vérifier à l’avance le lieu où on imagine dormir avant le départ (ce n’est jamais agréable et rassurant d’entendre quelqu’un frapper en pleine nuit sur la carrosserie du van pour vous demander de partir). Pour éviter cela, nous rédigeons notre carnet de route avec l’aide du site « park4night ». J’avais d’ailleurs rédigé un article à ce sujet sur le blog. Notre choix est toujours de dormir dans la nature et d’éviter les campings car nous aimons ce mode de vie. Mais vous pouvez aussi partir en van et passer la nuit dans un camping avec la possibilité d’utiliser les WC, les douches et de recharger vos appareils. Personnellement nous trouvons dommage de payer une nuit dans un camping alors que nous louons déjà un véhicule avec tout le nécessaire pour être autonome.

Donc nous prenons le temps de pointer les spots dodo sur une carte avant notre départ et si possible de noter un plan B à chaque fois (l’expérience de notre road-trip en Australie).

Les journées : Nous prenons également le temps de tracer notre voyage sur « Google Map » avant le départ. Évidemment, nous ne suivons pas à la lettre les routes puisqu’une fois sur place nous nous laissons souvent guider par nos envies (c’est aussi le but de ce genre de voyage). Mais nous avons ainsi une idée du nombre de kilomètres à parcourir, ce qui nous permet de choisir la bonne option de kilométrage lors de notre contrat de location (et d’éviter des frais imprévus au retour).

Les sacs : Quand on vit dans un van et encore plus quand on est nombreux, il est nécessaire de bien s’organiser. Avec l’expérience nous savons maintenant de quoi nous avons besoin et surtout PAS BESOIN.

  • img_2385-e1541784178185.jpgSacs de couchage pour gagner de la place
  • Oreillers
  • Eponge
  • Liquide vaisselle
  • Torchon
  • Lampe torche
  • Chargeur téléphone et appareil photo/caméra
  • Conserves qui peuvent aussi se manger froid au cas ou (haricot, boite de thon, etc…)
  • Soupe / Noodle
  • Pain de mie
  • Céréale
  • Briquette de jus ou laitage qui peuvent se garder hors frigo
  • Biscuits
  • Trousse à pharmacie

Pour les vêtements cela dépend évidemment du nombre de jour de voyage, de la saison et du lieu. Mais on s’est rendu compte après chaque roadtrip que l’on porte souvent les mêmes choses et que très souvent nous rentrons avec des vêtements non portés qui nous ont encombré les placards pendant tout le voyage.

Prenez plusieurs sous-vêtements et tee-shirts mais après inutile d’apporter plusieurs pantalons par personne, deux suffiront, pareil pour les pulls. Ajouter une veste qui vous protégera aussi en cas de pluie, une paire de chaussures de marche et une paire plus de ville. Si comme nous vous voyagez au bord de l’eau, vos tenues de plage, combinaison, matériels pour votre activité.

PAS PLUS ! (enfin c’est un conseil).

atelier louve road trip

Pour notre fille nous prévoyons en plus :

  • Sa veilleuse
  • Deux peluches qu’elle choisit elle-même avant le départ (+ doudou évidemment)
  • Un puzzle ou jeux de société pour les soirs
  • Quelques livres (choisissez bien car vous allez les lire, lire et relire…)
  • Votre enfant va vivre principalement dehors, découvrir avec vous, participer aux tâches qu’il prendra comme un jeu… il n’a pas besoin de grand chose en plus. De notre côté, nous prenons quelques affaires pour la rassurer avec la vue d’objet familier mais en soit elle pourrait très bien s’en passer.

Vous êtes maintenant prêts pour le départ. Il est temps que je vous raconte comment cela se passe.

Votre voyage a commencé, vous êtes sur la route, tout roule, les enfants sont excités, vous êtes impatients, tout le monde est heureux. Puisque vous avez anticipé les stops du soir, les temps de trajet pour vous y rendre, vous êtes sereins 😉

Nous avons pris pour habitude lorsque nous étions en Australie de nous arrêter aux points I (informations aux entrées de villes souvent touristiques). Cela ne prend pas beaucoup de temps et vous y trouverez souvent des idées sur des activités à faire que vous n’avez pas trouvé sur internet, ou des solutions de replis en cas de pluie. Parce que rester enfermé dans un van avec le son de la pluie sur la carrosserie toute la journée, il y a de quoi devenir fou….).

Généralement nous privilégions les activités de type randonnée, découverte les matins. On en profite pour pique-niquer sur place à l’écart et de profiter aussi de la nature. Après le repas, on essaye de trouver un coin pour rincer tout ce qui vous a servi à préparer le repas et à manger (ne surtout pas utiliser votre produit vaisselle dans la nature…) car si on ne le fait pas maintenant, on se retrouve le soir avec son unique casserole sale et les couverts recouverts du repas du midi (pas agréable après une journée dehors). On range tout pour s’y retrouver plus tard et on profite du début d’après-midi pour rouler un peu et laisser notre fille faire sa sieste.

10803498416_IMG_8889

Une fois arrivé à destination, on continue nos visites, nos découvertes en gardant bien en tête l’heure du coucher de soleil, notre distance par rapport au lieu ou passer la nuit et le temps qu’il nous reste. Cela parait bête, mais quand on prévoit de passer la fin de l’après-midi à la plage par exemple, il faut prévoir de trouver un endroit où se rincer après, rincer les affaires, les faire sécher, s’installer avant la nuit… et croyez-moi ce n’est pas toujours simple selon les lieux où vous voyagez.

Il y a aussi une chose que je ne vous ai pas dit. Quand on voyage en van ou autre moyen de camping sauvage et que l’on préfère dormir dans la nature, il y a des choses à respecter. Mon mari et moi nous aimons ne pas nous faire remarquer et évidemment que le lieu qui nous accueille soit exactement dans le même état après notre départ. Donc si nous avons du linge à faire sécher, nous le faisons au moment de la journée le plus opportun. Nous voyageons avec notre poubelle et nous ne laissons jamais un seul déchet dehors. Nous stationnons toujours sur des lieux publics et nous restons distants des habitations. Lorsque nous écoutons la musique c’est en fond et on vérifie toujours d’être seul. Et pour finir, nous évitons de nous installer pour la nuit (ouverture du toit) si des personnes se promènent toujours près de nous. C’est seulement du respect et malheureusement tout le monde ne le fait pas. Pas étonnant que de moins en moins de lieu tolère notre présence.

Puisque nous vivons dehors, nos journées sont rythmées par le soleil et nos activités aussi. Donc nous nous couchons plus tôt qu’à la maison lorsque la nuit est tombée et par conséquent nous nous levons très tôt, généralement en même temps que le soleil.

10776795904_IMG_8866

Les nuits ne sont pas toujours très reposantes, cela dépend beaucoup des lieux mais ce n’est pas rare de s’inquiéter parce que vous avez entendu une voiture s’arrêter près de vous. Ou des bruits de pas assez proche (souvent des animaux), ou parce que forcément la nuit on psychote.

D’ailleurs concernant les lieux où nous passons les nuits, je n’ai personnellement jamais confiance avant d’y avoir dormi. Heureusement mon mari est plus sûr de lui (c’est très souvent lui qui les a repéré avant le départ) et tout se passe bien. Tellement bien que le lendemain je suis prête à y retourner alors que la veille je ne le sentais pas… enfin bref ! 😉

Nous possédons des rideaux sur le van mais la lumière entre quand même un peu. Et puis qui dit soleil dit que la vie reprend autour de nous et qu’il est temps de quitter le spot qui nous a permis de passer la nuit. C’est aussi un des moments les plus magiques de ce type de voyage, profiter du lever de soleil.

10747096176_IMG_9162

Très vite nous replions les lits pour mettre en place la cuisine et la table qui nous permet de manger à l’intérieur. Nous prenons le temps de déjeuner tranquillement. Le petit déjeuner est le repas que je préfère en van car votre habitude ne change pas trop. A part si vous avez l’habitude de manger de la charcuterie, des œufs brouillés et du fromage, vous pouvez vous permettre de faire chauffer une boisson chaude, prendre votre jus de fruits du frigo, de manger vos tartines, biscuits ou brioches comme à la maison. C’est le seul repas pour nous qui reste le même. On prend le temps de discuter tous les 3, notre fille nous raconte sa nuit, nous pose ses questions, observe autour d’elle… c’est un moment calme, où la vie extérieure n’est pas encore réveillée. Puis on se fait une rapide toilette, on s’habille avant de croiser du monde, on range, on check si des courses sont nécessaires, on plie tout et on est reparti.

La gestion du stock nourriture et eau est importante car vous pouvez vite vous retrouver dans un lieu reculé sans commerce. Nous voyageons avec deux réserves d’eau. Une pour l’évier de la cuisine et la douche et la deuxième dans un jerrican pour boire, rincer nos affaires, nettoyer la vaisselle…. Même s’il nous reste encore de l’eau, nous prenons soin de toujours remplir nos réserves lorsque nous en avons l’occasion (encore un reste de nos mésaventures Australienne…).

roadtrip_atelierlouve02

Et les douches et les WC dans tout ça ? Comme nous n’avons pas choisi l’option camping, et que nous souhaitons resté discret, cette partie n’est pas des plus simple. Concernant les WC, on repère les toilettes publics quand il y en a, on ne manque pas une occasion de proposer à notre fille d’y aller quand cela est possible. Pour les douches c’est une autre histoire. On profite généralement d’un stop dans un coin sans passage, évidemment dans la nature, pour sortir notre petite douchette incluse dans la location du van. On se met en maillot de bain et on prend les douches les plus courtes de notre vie. Notre fille a pris ses premières douches cet automne, en fin de journée sur un parking de plage et autant vous dire qu’elle en parle avec joie aujourd’hui mais que sur le moment elle n’était pas ravie. En ce qui concerne les cheveux (oui je vous entends déjà les filles), j’essaye de m’attacher les cheveux de façon à espacer au maximum les lavages parce que croyez moi, quand votre mari vous lâche l’eau froide du jerrican dessus, qu’il fait 15 degrés dehors et que vous êtes en maillot de bain, on s’en souvient. Mais c’est aussi le côté marrant, c’est un moment où on rigole bien et après on apprécie tellement son confort en rentrant !

Ce que l’on apprécie aussi en voyageant ainsi c’est la coupure avec le travail, le téléphone, les réseaux et le côté connecté. Comme vous le savez je travaille à mon compte et c’est très rare que je puisse couper complètement avec mon travail, j’ai toujours une bonne excuse pour répondre à un mail urgent ou avancer un plan encore plus urgent. Là au moins je ne prends pas mon ordinateur et j’éteins mon portable car souvent on part à l’étranger. Les photos que je publie sur mon compte Instagram sont postées en différé, car je préfère vivre notre road-trip pleinement et m’occuper des photos après (comme la plupart du temps d’ailleurs….). Même notre famille ne reçoit pas de nouvelle de nous lorsque nous sommes en van.

Vous en savez déjà beaucoup plus sur nos aventures en van, les côtés qu’on adore, les côtés moins sympas mais qui créés de superbes souvenirs. Et surtout, pour ceux qui ne voit que les belles photos des réseaux sociaux, vous imaginez mieux la VRAIE vie en van en famille.

10777230432_IMG_878210776743008_IMG_864910776809168_IMG_8670

10803778384_IMG_906210803920592_IMG_905010747898128_IMG_9099

 

Publicités